Conférence des Alter Mardis: “Intrapreneurs sociaux: un cri qui vient de l’intérieur”

Publié le

Mardi 12 février, lors de la conférence « Intrapreneurs Sociaux : un cri qui vient de l’intérieur », Emmanuel de Lutzel racontait devant 200 personnes comment il avait créé le département Microfinance Groupe chez BNP Paribas.

Organisée par les « Alter Mardis : parlons solutions », créés par le Groupe SOS, cette conférence était animée par Thierry Sibieude, Directeur de l’Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat Social ESSEC, et ouverte par un discours de Jean Sarkozy, vice-président des Hauts-de-Seine chargé de l’économie sociale et solidaire. Cette conférence nous proposait de mieux découvrir cette nouvelle réponse des entreprises à la crise économique et sociale qu’est l’intrapreneuriat social, mais surtout de chercher à comprendre les freins et les facteurs clés de succès.

Mais qu’est-ce que l’intrepreneuriat social ?

C’est une démarche entreprise par un salarié, en interne, qui combine modèle économique viable et fort impact social, en lien avec le métier et la stratégie de l’entreprise.
Exemples : Emmanuel de Lutzel qui a créé un département Microfinance afin d’octroyer des prêts à des institutions de microfinance dans le monde ou Sylvain Planchon qui préside l’association des collaborateurs de Suez Environnement Aquassistance visant à rendre l’eau accessible au plus grand nombre.

Pour réussir, l’intrapreneur doit être capable, auprès de sa hiérarchie et de son entreprise, de faire découvrir un nouveau sujet, de mobiliser et de convaincre. Et une fois le projet lancé, de résister à l’impatience de vouloir aller trop vite et de communiquer avant d’avoir fait.

Pour aller plus loin

« Intrapreneuriat social : la nouvelle frontière de l’innovation sociale pour l’entreprise » d’Octavie Baculard, Amandine Barthélémy, Elisa Lewis et Romain Slitine (Odyssem et Volonteer)