Présentation Ashoka Accenture – Sortir de la pauvreté en inventant de nouveaux modèles

Publié le

Accès aux biens et services pour les populations défavorisées : un marché pour les entrepreneurs sociaux.
par Emmanuel de Lutzel, responsable de l’Entrepreneuriat Social au sein du groupe Bnp Paribas.

Ashoka, le réseau qui fédère 3000 entrepreneurs sociaux dans le monde, a présenté récemment au Palais Brongniard à Paris le résultat d’une étude Accenture sur le marché dit “base of the pyramid” en Europe.

16 % de la population vit en dessous de la ligne de pauvreté dans les sept pays concernés (France, Allemagne, Belgique, Espagne, Irlande, Pologne, Royaume-Uni), représentant un marché de 50 millions de personnes soit 220 md euros de dépenses.

De nombreux besoins de biens essentiels demeurent non couverts pour ces populations pauvres. Ce sont 12 millions de personnes dans ces pays qui souffrent de logements insalubres ou surpeuplés, et 21 millions qui ont du mal à payer leur facture d’énergie. Dans le domaine des services financiers, ce sont 63 millions de personnes soit 20 % de la population qui souffrent de l’exclusion financière, antichambre de l’exclusion sociale.

Pour Accenture comme pour Ashoka, l’alliance entre l’économie de marché et le social business permettra, par la création de chaines de valeur hybrides, de permettre aux populations pauvres l’accès aux biens et services essentiels, ce que ni l’économie de marché, ni le service public ne pourront faire seuls.

A titre d’exemple, Ashoka a présente des entrepreneurs sociaux emblématiques qui innovent pour résoudre ces questions d’accès aux biens et services essentiels en Europe.

Ainsi, Charles-Edouard Vincent, le fondateur d’Emmaus Défi, a noué un partenariat avec SFR de téléphonie solidaire permettant a 2000 SDF d’avoir un accès au téléphone mobile, avec un objectif de toucher 100 000 personnes dans 2 ans. Ou encore Jean-Louis Kiehl, le fondateur de Cresus, qui chaque année avec 600 bénévoles aide plus de 50 000 personnes en situation de surendettement.

Cette manifestation qui a reuni 250 personnes etait aussi pour Ashoka l’occasion d’inaugurer son centre au Palais Brongniart de création de chaine de valeurs hybrides. Chaque premier mercredi du mois, le centre organisera des événements visant à rapprocher le social business d’entreprises classiques.