Luc BONNAMOUR – Mission pour la SIDI / mars 2014

Publié le

Mission : Luc Bonnamour au Guatemala, pour SIDI

Qu’est-ce qui motive votre intérêt pour le bénévolat de compétences ?

Un faisceau de raisons objectives et une curiosité intellectuelle qui m’a toujours animé.

Tout d’abord, le bénévolat de compétences me permet de mettre quarante ans d’expérience de banquier du développement, notamment comme directeur d’agence à l’AFD (*), au service des populations les plus démunies.

Ensuite, l’opportunité qui m’est donnée d’utiliser mes connaissances en matière d’économie du développement pour analyser de nouvelles structures et rencontrer de nouveaux partenaires.

Enfin, il se trouve que j’ai vécu pendant plus de trente ans en Afrique, en Asie du sud-est, dans les Caraïbes et en Amérique Latine, où il m’a été donné de travailler, de conserve, avec des ONG et des fondations.

Pour toutes ces raisons, lorsque j’ai rencontré MFSF, je me suis dit qu’il serait intéressant de leur proposer mes services pour les projets menés par leurs partenaires.

(*) Agence Française de Développement

En clair, quel a été le contenu de votre mission pour la SIDI ?

Cette mission, qui s’est déroulée au Guatemala, avait un double objectif.

D’une part, représenter la SIDI (*) à l’Assemblée Générale de la Red Fasco, un réseau Financier de 14 associations communautaires, à Panajachel et d’autre part, faire le diagnostic de l’outil de refinancement de la Red Fasco : Corfinco(Programme Corporatif de Finances Communautaires).

Le premier objectif a été relativement aisé à atteindre d’autant que j’avais préparé, au préalable, une intervention orale pour souligner la bonne qualité du partenariat entre la SIDI et la Red Fasco.

Le deuxième objectif qui a consisté à établir le diagnostic de Corfinco avec, comme leviers principaux, le financement des chaînes de valeur, les lignes corporatives de financement et l’intermédiation financière solidaire, a été, en revanche, beaucoup plus complexe à mettre en oeuvre.

J’ai, d’abord, procédé à l’analyse de la politique de crédit (définition, conditions et procédures d’octroi). Puis, je me suis intéressé à la structure de gestion de cet outil de refinancement sous les angles gestion des ressources humaines, circuit de prise de décision et répartition des responsabilités.

Au terme de ma mission, j’ai été convié par le Président de la Red Fasco à présenter mes recommandations à l’ensemble du conseil d’administration et il m’est apparu que mes préconisations avaient été comprises et acceptées.

Mission difficile mais, en tous points, passionnante !

(*) Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement

Que vous a apporté cette mission, proposée par MFSF, à titre personnel et à titre professionnel ?

L’opportunité de travailler, en espagnol, avec une structure de développement performante, la SIDI, dans un climat très cordial. J’ai particulièrement apprécié les rencontres interpersonnelles enrichissantes et …la découverte du Guatemala !

A propos de la mission elle-même, j’ai trouvé que la dynamique « observation-discussion-recommandation » était particulièrement féconde et efficace.

J’ai été très sensible à la possibilité qui m’a été donnée de présenter l’ensemble de mes conclusions et de pouvoir en discuter librement et de façon positive.